Comment te débarrasser de tes croyances limitantes

Ce post a été envoyé à mes abonnés privés il y a plusieurs jours. Si toi aussi tu veux recevoir ce genre d'emails, inscris toi en bas de l'article.

Aujourd’hui on va parler des croyances limitantes ou limitatives.

C’est le fait de croire en quelque chose, une vérité, une thèse sans chercher à la vérifier.

Tu vois de quoi je parle ?

Par exemple, si tout le monde disait que la terre est plate, tu ne vas pas en faire le tour pour vérifier, t’y crois c’est tout.

Voilà c’est ça les croyances limitantes. Ça n’a pas grande importance en réalité.

SAUF quand ces croyances t’empêchent d’avancer.

Les croyances limitantes sont un frein dans la vie de ceux qui veulent changer ou devenir libre.

Tu dois connaître cette petite voix dans ta tête te répète que tu n’y arriveras pas, que c’est trop dur pour toi. Certains peuvent le faire mais toi…NON

Cette voix est une protection que ton cerveau met en place à chaque fois que l’idée de faire quelque chose de différent te traverse l’esprit.

Il te dit : « Non, t’es fou(folle), reste là ! Tu vas où? Tu sais bien que t’es incapable de faire ça ! On en a déjà parlé ! Laisse ça à ceux qui savent ! »

Bref ! Ton cerveau n’a qu’une mission, te faire rester dans ta zone de confort, là où tu ne risques pas de te faire du tort et de te rendre vulnérable.

Mais le problème c’est qu’en suivant les thèses de ton cerveau, tu restes frustré et tu risques d’avoir des regrets toute ta vie.

Il faut faire quelque chose !

Il faut que tu tentes de réduire l’impact des croyances limitantes dans ta vie.

Mais prends d’abord conscience de leur existence.

C’est la première étape pour tenter de t’en débarrasser.

Il faut savoir que ton cerveau assimile tes croyances à tes souvenirs. Pour lui c’est la même chose.

Il les crée comme si tu les avais vécues. comme si elles étaient des expériences personnelles.

Si tu as été confronté à un échec il y a longtemps, ou si tu as subi une humiliation, ton cerveau se met en mode protection et crée des croyances limitantes pour t’ empêcher de revivre ça.

C’est pour cette raison que si tu te visualises entrain de faire une action que tu te crois incapable de faire, tu vas ressentir de la peur et de l’anxiété.

C’est ton cerveau qui te joue des tours!

Pour y voir plus clair, on peux regrouper les croyances limitantes en 3 groupes:

  • Le désespoir : « ça ne changera rien »
  • L’impuissance: « je ‘en suis pas capable »
  • L’absence de valeur: « je ne mérite pas »

Ces 3 catégories devraient t’aider à faire une liste de tes croyances limitantes pour mieux les combattre.

Voilà 6 exemples de phrases que tu peux utiliser pour débusquer tes fausses croyances.

Si une d’entres-elle te rappelle quelque chose, t’es aussi une victime de ton cerveau.

  • Même si j’essaie, ça ne changera rien.
  • Je ne suis pas doué dans ce domaine et ça ne changera jamais.
  • Je suis trop vieux / trop jeune pour …
  • Je n’ai pas la capacité physique de …
  • Je ne mérite pas cette opportunité.
  • Je sais que certains sont faits pour ça, mais pour moi ce n’est pas pareil.

Pour t’aider, je te conseille de pratiquer ces quelques techniques pour combattre tes fausses croyances:  

La méthode Coué.

C’est une pratique fondée sur la pensée positive par l’autosuggestion.

Je sais c’est un peu perché mais essaye, tu verras.

Pour utiliser cette méthode pour combattre les croyances limitantes, il faut prendre chaque pensée négative et se répéter tout simplement le contraire dans ta tête.

De cette manière, tu vas convaincre ton subconscient que ce tu dis est vrai, tu vas réinitialiser tes croyances.


La visualisation

Au dessus, je te disais que le simple fait de visualiser les actes peux enclencher un mécanisme de peur et d’anxiété appuyé par tes croyances.

Mais tu peux aussi utiliser cette méthode pour freiner tes croyances. Il suffit de visualiser le chemin que tu va entreprendre pour réussir cette tâche.

Il faut que tu t’imagine chaque étape, une à une. Tu gagneras en confiance.


Sors de ta zone de confort

La zone de confort est le lieu où tu te réfugies quand tu acceptes tes croyances limitantes.

Pour t’aider, avant de faire quelque chose qui te fait peur, poses toi la question :« Comment faire? »

Exemple: Si tu penses que t’es trop vieux/vielle pour faire quelque chose, demandes toi comment être le meilleur dans cette activité malgré ton âge.

Par contre sortir de sa zone de confort va te pousser au devant de risques que tu n’a jamais pris donc forcément avec une probabilité d’échec.  Ce n’est pas grave ! L’échec est le fondement de la réussite (Lao Tseu)

Sur ce, je te laisse méditer là dessus…

A demain.

Nej

PS: J’en profites pour te demander comment tu trouves mes emails ? J’aimerai vraiment avoir un retour de ta part, même une petite phrase pour me donner tes impressions. Je compte sur toi 😉 Il suffit de répondre à cet email.

1 conseil par jour !

Cet article a d'abord été envoyé par email à mes abonnés privés. Si vous souhaitez en faire partie, entrez votre email ci-dessous ! A tout de suite ;-)